top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurThierry Bedossa

Fêtes et nutrition des animaux : attention !

Réveillon de Noël et du jour de l’An riment avec plaisirs de la table. A l’approche des fêtes de fin d’année, il est temps de répondre à cette question que se posent bon nombre de « pet parents » : puis-je partager mon repas festival avec mon animal ?


Publi-rédactionnel




Les fêtes de fin d’année sont des moments de partage par excellence. Nos chiens et chats (et autres animaux) étant des membres à part entière de notre famille, il est tout à fait naturel d’avoir envie de célébrer ces moments joyeux avec eux, et donc, de partager aussi ce qu’on mange.

 

En France, nous accordons en effet beaucoup d’importance aux plaisirs de la chair, aux plaisirs du « bien manger » et du « bien boire ». Si l’on se régale à table à cette occasion, on peut légitimement se dire que notre chien ou notre chat a bien le droit de se régaler lui aussi.

 

Vous aussi, vous voyez son petit regard « de chien battu », sous la table, implorant un morceau de dinde ? Une petite cuillère de bûche ? Résisterez-vous à la tentation de répondre à sa demande, lui qui se lèche allégrement les babines dans l’espoir de goûter à ce que vous êtes en train de déguster ?

 

Ne culpabilisez donc pas ; vous pouvez bien sûr partager un peu de votre repas avec votre animal compagnon ! Mais à une condition : limitez-vous à des quantités infimes. Vous pouvez lui donner un petit morceau de votre dîner, une lichette de bûche, mais simplement sur le bout des doigts, pas plus ! Vous lui ferez ainsi plaisir mais sans le mettre en danger.

 

En effet, même si vous pensez faire plaisir à votre animal en lui donnant ce que vous mangez, vous pourriez en réalité lui faire beaucoup de mal : engendrer diarrhées, vomissements, une hépatite, voire la mort… Alors autant éviter de transformer les fêtes en cauchemar !

 

Mon conseil pour que Noël et le jour de l’An se passent sans incident : nourrissez votre animal comme à son habitude, voire même mieux que d’habitude, par exemple en lui proposant des croquettes de grande qualité et riches en protéines, comme Orijen. Le « repas de Noël » de votre animal peut justement être l’occasion de lui faire goûter des saveurs différentes, qu’il appréciera d’autant plus et seront bonnes pour sa santé (mais toujours en quantité modérée si votre animal n’y est pas habitué).

 

Bonnes fêtes à vous et à vos animaux compagnons !




 

Thierry Bedossa Docteur vétérinaire

1 757 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page