top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurThierry Bedossa

Petites races de chiens : des besoins alimentaires spécifiques


Particulièrement répandus dans le paysage cynophile français, les chiens de petites races présentent des besoins alimentaires spécifiques qu’il importe de connaître pour y répondre au mieux. Les fabricants d’aliments comme ORIJEN ont pris conscience de leurs particularités et proposent des gammes adaptées qui leur sont dédiées.






 Publi-rédactionnel

 


Ce n’est pas parce qu’elles sont de taille réduite que les petites races de chiens sont moins exigeantes au niveau alimentaire, au contraire ! Les petits chiens ont des besoins nutritionnels spécifiques qui doivent être comblés par la ration alimentaire qui leur est distribuée.


C’est d’autant plus facile s’ils reçoivent une alimentation industrielle car les fabricants comme ORIJEN ont pris la mesure de ces spécificités et proposent des références qui y répondent.


Première particularité des petites races de chiens : ils sont en général plus gourmets et difficiles sur le plan alimentaire que d’autres chiens, même s’il existe bien sûr des exceptions.


C’est parfois un challenge pour leurs maîtres que de trouver un aliment qu’ils apprécient et dont ils ne se lassent pas.

ORIJEN répond à ce besoin en proposant plusieurs variétés et saveurs pour les aliments destinés aux petites races.

 

Les propriétaires peuvent introduire eux-même cette diversité en mettant en place un régime alimentaire par rotation pour les laisser déguster différentes saveurs : dans un premier temps 75% / 25% puis 50% / 50% pour vous assurer de la bonne transition au nouveau régime alimentaire.


Un régime alimentaire par rotation empêche l’animal de se lasser de manger la même chose tous les jours tout en profitant d’une grande variété de protéines et d’acides aminés. La première fois que vous mettez en place ce régime alimentaire, n’hésitez pas à y aller progressivement pour vous assurer que votre animal s’adapte bien au nouveau régime !

           

Epices et bouillon

 

Par exemple, pour un petit chien de 2 à 3 kg, on pourra distribuer 100 g de croquettes et ajouter 10 à 20 g de viande hachée par jour, en la mélangeant bien à l’aliment sec.

 

Pour les petits chiens en surpoids, les épices permettent d’envisager le recours aux courgettes cuites à l’eau en améliorant leur appétence. Ce légume présente l’avantage de conduire plus rapidement au sentiment de satiété en augmentant très peu l’apport calorique.


Une autre option est de faire cuire les courgettes ou la viande qu’on ajoute à la ration dans un bouillon de volaille ou de viande, en utilisant des tablettes déjà prêtes à l’emploi qu’il suffit d’ajouter à l’eau de cuisson.


L’appétence peut également être améliorée par le recours à une alimentation mixte croquettes/aliment humide (boîte, sachet…).

 

Outre ce volet gustatif, les petits chiens sont également davantage sujets que les grands à des problèmes bucco-dentaires et il faudra donc y prêter une attention particulière. Les croquettes présentent l’avantage d’encourager la mastication, à l’effet bénéfique avéré sur la prévention du tartre, et devraient donc être choisies préférentiellement à une alimentation 100 % humide.


Les croquettes pour petits chiens ont par ailleurs une taille adaptée à leur dentition et surtout à leurs petites mâchoires. Des croquettes de taille trop importante pourraient conduire à un risque d’étouffement et sont donc à proscrire. 


Comme pour tous les chiens, l’alimentation doit aussi être adaptée au stade physiologique de l’individu et une particularité des petites races est d’avoir une croissance beaucoup plus rapide que les grandes. Ainsi, un petit chien sera adulte vers 6-7 mois quand un chien de race géante ne le sera pas avant 2, voire 3 ans.

           

Espérance de vie supérieure

 

Cette rapidité de la croissance a des répercussions sur les besoins en protéines et en lipides qui restent par ailleurs plus élevés chez des petits chiens actifs tout au long de leur vie que, proportionnellement, chez des plus grands.


Il ne faudra donc pas hésiter à continuer à distribuer des croquettes pour chiots aux petits chiens très actifs, même quand ils sont adultes.


Par ailleurs, l’espérance de vie des petits chiens est supérieure à celle des grands et ces individus parfois très âgés ont besoin d’une gestion nutritionnelle adaptée, souvent individualisée. Il convient pour ces animaux de l’établir en concertation avec son vétérinaire.


Les marques à l’origine de la création de régimes pour animaux et notamment Orijen ont très bien intégré ces particularités inhérentes aux petites races et leur proposent des aliments adaptés et équilibrés qu’il importe de choisir en priorité.


Thierry Bedossa Docteur vétérinaire

 

1 326 vues0 commentaire

Comments


bottom of page