Enseignement

J’ai démarré l’enseignement dès le début de mes études vétérinaires. Anciennement scolarisé dans un établissement secondaire privé, j’ai eu l’opportunité d’être d’abord correcteur des épreuves de sciences de la vie des élèves de seconde, première, et terminale, avant de devenir enseignant en sciences de la vie pour cet établissement en remplacement du professeur titulaire. 
 
Très vite, j’ai découvert que j’aimais enseigner. La chance m’a souri puisque j’ai été - avant même ma sortie de l’ENVA - recruté comme interne à l’hôpital vétérinaire de l’Université de Montréal au Canada. En tant qu’interne, j’ai pu poursuivre cette activité d’enseignant auprès d’étudiants qui étaient pourtant plus âgés que moi… Je me suis retrouvé à 24 ans en situation d’enseignement d’individus âgés en moyenne de 3 à 4 ans de plus que moi. 
 
Quelques années plus tard, au tout début de mon installation professionnelle, j’ai été recruté par le syndicat des vétérinaires d’exercice libéral pour enseigner au sein d’un établissement d’enseignement général agricole à Aix Valabre. J’ai pris énormément de plaisir dans cette activité que j’ai menée pendant environ 10 ans pour un public d’individus très jeunes et dans le cadre de la formation par professionnalisation ou par apprentissage. 
 
Très rapidement, cette activité m’a permis d’être repéré par la fédération des éleveurs de chiens (la SCC) qui m’a alors proposé de faire de la formation continue d’adultes dans toute la France. Au bout de quelques mois, je me suis retrouvé contacté par la plupart des établissements d’enseignement général agricole privés ou publics ayant une activité dans les métiers du chien ou du chat. 
 
Au tout début des années 2000, j’ai été sollicité par l’enseignement agricole supérieur, en l’occurrence l’ENVA, d’abord comme chargé de TD puis comme chargé de cours en Ethologie et en Zootechnie, et pendant 10 ans comme co-responsable de la consultation de médecine de comportement au CHUVA. 
 
Toutes ces expériences m’ont véritablement formé à communiquer pour tous les types de publics : les jeunes en formation initiale, les adultes en formation continue tout au long de leur vie, ainsi qu’auprès des jeunes ou des plus âgés venant chercher une formation solide sur le plan technique et scientifique. 

Thierry Bedossa