top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurThierry Bedossa

Comment accueillir et nourrir un chiot ou un chaton ?


 L’accueil d’un bébé animal dans un foyer est toujours une joie. Pour que ce bonheur soit durable et que le chiot ou le chaton s’épanouisse dans sa nouvelle vie, l’alimentation a une importance particulière. Elle doit répondre aux besoins de ces jeunes individus en croissance.




 

Publi-rédactionnel

 

1.     Lui offrir les meilleures conditions de vie

 

Réserver un bon accueil à son chiot ou à son chaton implique de lui fournir des conditions de vie adéquates et respectueuses de ses besoins physiologiques et comportementaux.

Un couchage confortable, à l’abri des zones de passage, des litières adaptées et en nombre suffisant pour le chaton, des jouets de toute sorte, des cachettes, arbres à chats et autres lieux d’intérêt… plus l’environnement du jeune animal sera riche, plus agréable sera sa vie.

 

2.     Lui accord du temps et de l’attention

 

Aux côtés de ces conditions matérielles, il importe bien sûr de lui fournir l’attention dont il a besoin, de jouer avec lui, le câliner (quand lui en a envie, sans jamais le forcer !), le sortir régulièrement, lui faire rencontrer des congénères lors des balades, etc.

 

3.     Lui apporter une alimentation adaptée

 

Parmi les points d’attention prioritaires figure également bien sûr leur alimentation.

En tant qu’individus en croissance, chiots et chatons ont des besoins nutritionnels particuliers. Leurs aliments doivent notamment avoir une teneur plus importante en protéines et en matières grasses. Les lipides sont une source d’énergie tandis que les protéines sont des éléments structurels majeurs pour la croissance des tissus, des muscles et du cerveau, ainsi que des poils et des ongles (la kératine qui les constitue est une protéine).

 

Outre l’aspect quantitatif, le volet qualitatif revêt lui aussi une importance cruciale, notamment pour les protéines. Il s’agit de fournir au bébé animal les acides aminés dont il a besoin pour sa croissance.

Pour rappel, on distingue 10 acides aminés dits essentiels chez le chien et 11 chez le chat, l’acide aminé supplémentaire étant la taurine. Ces acides aminés doivent impérativement leur être fournis par l’alimentation.

 

Les protéines ne sont pas stockées dans l’organisme, il est donc impossible de faire des réserves de protéines. C’est pourquoi elles doivent être apportées régulièrement aux jeunes animaux par le biais de leur ration alimentaire.

 

Avec les acides gras, c’est différent. Il est possible de faire des stocks et si cette caractéristique est délétère à l’âge adulte, elle est bienvenue chez le jeune animal. Un chiot ou un chaton ne sera jamais trop gros jusqu’à 4 mois révolus. Ces réserves lui permettront au contraire de faire face à un jeun forcé en cas de maladie infectieuse et tout simplement de lui sauver la vie s’il ne peut plus s’alimenter pendant plusieurs jours.

 

Il est donc important de peser régulièrement son chiot ou son chaton pour s’assurer qu’il prend du poids et surtout, ne maigrit pas. Plus tard, on pourra continuer d’évaluer régulièrement sa note d’état corporel (body score ou encore indice de condition corporelle) par le biais d’échelles faciles à trouver en ligne. Il sera alors important de vérifier l’absence de surpoids, un des fléaux auxquels sont exposés nos animaux de compagnie.

 

Outre les macronutriments dont font partie les graisses et protides, la ration d’un chiot ou d’un chaton doit également comporter des micronutriments (minéraux, vitamines, oligo-éléments) en quantité adaptée. Ces derniers sont importants pour la croissance du squelette, le développement cérébral, le métabolisme énergétique, etc.

 

Le rythme de distribution de la ration alimentaire est également particulier chez les jeunes : chiots et chatons doivent manger très régulièrement, au moins toutes les 3 à 4 heures de leur temps éveillé.

 

Il faudra maintenir ces attentions particulières tout au long de la croissance des individus qui concerne tout autant le squelette que la masse musculaire ou le développement des capacités cognitives et de la personnalité. Or ce temps de croissance varie en fonction des chiens et des chats. Il est assez rapide chez les petits chiens et la majorité des chats (7 à 8 mois) mais s’accroit avec le format de l’animal et peut même atteindre 2 ans et demi à 3 ans chez les chiens et chats de races géantes comme le dogue allemand ou le Maine coon.


A la fin de cette croissance, passer d’un régime alimentaire pour chiot ou chaton à chien ou chat adulte est une étape nécessaire pour garantir une bonne santé et un bon développement. Une étape qui se déroule entre 10 à 15 jours en y allant progressivement. Vous pouvez commencer en intégrant 25% de la nouvelle alimentation puis 50%, 75% et enfin passer en totalité à la nouvelle alimentation. 

 

ORIJEN™️ propose différents régimes alimentaires spécialement conçus pour les chiots, qu’ils soient de petites ou de grandes races. Concernant les chatons, ORIJEN™️ propose également une alimentation spécifiquement adaptée pour eux, et à mesure qu’ils grandissent, cette marque propose différents régimes alimentaires conçus pour les adultes pour répondre à leurs nouveaux besoins. 

 

 Ils ont également des régimes alimentaires dédiés qui permettent d’apporter à chaque période de la vie de l’animal une alimentation approprié qui est essentielle au bon développement de l’animal et en accord avec ses caractéristiques physiques qu’il aura à l’âge adulte.


Et pour en savoir plus, regardez cette vidéo :





Thierry Bedossa Docteur vétérinaire

19 vues0 commentaire

Comments


bottom of page